Quand le yoga vient en aide aux personnes âgées

Yoga pour les séniors

Une trentaine de résidents du home de Péruwelz se retrouvent dans la vaste baie vitrée qui constitue leur salon pour une séance de yoga conduite par Marie-Christine Desoer, la directrice de l’établissement.

Pour Marie-Louise, 85 ans, «les exercices donnent une meilleure perception de mon corps, de cette vie qui est en moi et constituent un moment de détente très agréable à vivre en communauté. Tous les autres résidents sont bien de mon avis».

Albert, 79 ans, «ne raterait pour rien au monde le cours. Il me fait du bien et apporte beaucoup plus qu’une séance de relaxation classique. Il nous aide à voir les choses différemment. Il élimine les tensions intérieures.

De plus, il nous est possible de refaire les exercices enseignés par Marie-Christine pour retrouver ces mêmes sensations agréables.» L’expérience est menée par Marie-Christine Desoer. «Pratiquant le yoga depuis dix ans, j’ai eu la chance de rencontrer Michel Renard, un maître yogi exceptionnel. C’est lui qui m’a suggéré cette possibilité d’adapter le yoga aux personnes âgées. J’ai donc commencé aux Jardins de Picardie.

Et j’ai été bien surprise de retrouver une trentaine de résidents à chaque séance. Et heureuse de constater à quel point cette formation leur apporte un grand bien-être, quel que soit leur handicap physique ou mental». Avec l’âge, les performances physiques diminuent, mais la sensibilité intérieure s’accroît et c’est cette évolution qu’il faut exploiter. «Je leur propose une motricité d’un autre ordre, adaptée à chaque cas, parce que le public est hétérogène, tant sur le plan des capacités physiques que mentales ou sociales. Chaque participant doit trouver “ son ” cours de yoga».

Déplacer le négatif Les séances sont classiques et passent par le yoga des yeux, de la posture, des sons, des mains, du rire et s’attachent aux régions riches en récepteurs comme le visage, les mains, les pieds. «L’essentiel est la prise de conscience de leur corps, de leur respiration, de la capacité de bouger, de s’adapter, de se relaxer. Le cours contient des exercices respiratoires, phonétiques, des exercices de visualisation. La fin de la séquence s’apparente à la sophrologie et permet une détente musculaire, une détente mentale et un déplacement du négatif. Au-delà du bien-être évident ressenti par les résidents, les séances peuvent aider les personnes âgées à visualiser des mouvements, des gestes qu’elles ne sont plus capables de réaliser.

Une visualisation qui permettra une meilleure récupération en cas de petit accident vasculaire cérébral».

Juillet 2013

Enseignant(s)